Alzheimer : symptômes et comment prévenir

La maladie d’Alzheimer est un type de syndrome de démence, qui est directement lié à une perte de mémoire sévère, au raisonnement et à un comportement inapproprié. Les études plus récentes sur la prévalence de cette maladie dans la population française manquent, bien que ce syndrome de démence fasse l’objet d’enquêtes approfondies dans le monde entier, étant l’un des principaux axes des investigations neurologiques liées au vieillissement.

Principaux symptômes de la maladie d’Alzheimer

Habituellement, en veillant à ce que chaque cas soit différent, les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer sont une perte de mémoire à court terme. C’est-à-dire la difficulté à se souvenir des informations récemment acquises. Cela provoque une certaine confusion chez l’utilisateur et peut l’amener à répéter les questions encore et encore, en raison du manque de capacité de mémoire à court terme. En effet, dans le cas de ce syndrome de démence, la dégénérescence des cellules cérébrales se produit principalement dans la zone du cerveau qui affecte l’apprentissage. La progression de la maladie conduit cependant à d’autres symptômes qui se manifestent sévèrement et dont le développement peut être très rapide :
Désorientation et confusion
Changements soudains d’humeur et de comportement
Confusion et difficulté à se souvenir des dates, des événements, des heures et des jours
Créer des soupçons non fondés sur votre famille et vos soignants
Difficulté à communiquer, à avaler et à marcher.

Prévenir la maladie d’Alzheimer

Étant naturellement axés sur la prévention et l’éducation, nous recommandons que certains modes de vie soient adoptés par l’adulte qui peut aider à réduire l’incidence des syndromes de démence, comme la maladie d’Alzheimer.
Évitez les risques cardiovasculaires : vous ne devez pas fumer, éviter de boire de l’alcool, contrôler le cholestérol et la tension artérielle et maintenir un poids santé.
Mangez sainement : le régime méditerranéen, avec l’huile d’olive comme principale source de graisse, riche en légumes et en fruits et avec un apport contrôlé de produits laitiers, peut aider à lutter contre le vieillissement cérébral.
Des études suggèrent que les personnes qui consomment plus de 2100 calories par jour doublent le risque de diminuer leurs capacités cognitives.
Garder votre esprit actif : pratiquer une activité professionnelle le plus longtemps possible, avoir des passe-temps adaptés à la stimulation cognitive est des exemples de la façon dont vous pouvez garder votre cerveau actif plus longtemps