Travailler avec des outils bruyants : pourquoi est-ce que cela présente des risques auditifs ?

En France, les nouvelles dispositions sur les conditions de travail obligent les employeurs à fournir aux employés des accessoires pour les protéger du bruit quand le travail a lieu dans un milieu bruyant. En effet, en travaillant dans un environnement où le bruit dépasse le niveau toléré, on s’expose à de nombreux risques auditifs. À noter que ces risques peuvent être passagers ou même définitifs dans certaines circonstances. 

Quels sont les risques du bruit sur l’appareil auditif ?

Si les bruits atteignent un certain niveau de décibels, ils peuvent représenter un véritable danger pour les oreilles. Être exposé à un bruitage trop élevé (à partir de 80 dB) peut créer sur le moment ou sur la longue une fatigue auditive qui s’exprime par une baisse de la sensibilité de l’oreille. Que ce soit pendant des travaux de bricolage ou en milieu professionnel, être exposé à un bruitage de forte intensité peut aussi causer :

  • De l’hyperacousie étant un dysfonctionnement de l’audition qui s’exprime par de l’hypersensibilité à des sons spécifiques ;
  • Des acouphènes représentés par des sifflements entendus par la personne même quand il n’y a aucun bruit environnant ;
  • Un traumatisme sonore aigu (TSA) exprimé par l’apparition de tous les problèmes auditifs précédents simultanément chez la même personne. 

Par contre, concernant les conséquences du bruitage de grande ampleur, ils ne se limitent pas à ces quelques signes. En effet, il peut causer une surdité passagère ou même définitive dans certains cas. Vous pouvez visiter ce site ici même afin d'obtenir plus d’informations sur les moyens d’y faire face. 

Milieu du travail : les mesures pour limiter les dangers du bruit 

Comme mentionné plus haut, les dangers du bruit sont assez conséquents. Il faut donc éviter si possible d’y être exposé. Si vous n’avez pas d’autre choix que d’y être exposé, il faut opter pour le port d’une protection antibruit. Pensez donc à commander votre casque antibruit avant l’usage de n’importe quel outillage bruyant. 

Il faut savoir que depuis 2003, le bruit est perçu comme une cause de maladie professionnelle. En effet, il y a certains secteurs (bricolage, etc.) dans lesquels les activités menées amènent les travailleurs à être exposés de manière continue à des bruits de diverses intensités. 

Pour éviter les problèmes d’audition, l’Union Européenne recommande donc aux employeurs de proposer obligatoirement à leurs employés des protections anti-bruit individuelles quand l’intensité varie entre 80 et 85 dB.